Association Anne-Gabrielle, un modèle pour la jeunesse

  • Facebook

Anne-Gabrielle : une vie donnée à Jésus

Anne-Gabrielle naît à Toulon le 29 janvier 2002 dans une famille catholique.

Elle est l’aînée des enfants d’Alexandre et Marie-Dauphine Caron. Après elle, naîtront François-Xavier, Blanche et Alix, puis Louis-Marie, qui ne l’a pas connue.

Aimer les autres

Anne-Gabrielle est une petite fille timide, généreuse et très affectueuse.  C’est une grande sœur serviable et attentive. Dès son plus jeune âge,      elle manifeste une grande attention aux souffrances des autres. Elle veut ainsi consoler Jésus crucifié ou s’occuper des enfants qui sont seuls dans la cour de récréation.

 

A 6 ans et demi, elle commence à se plaindre de douleurs dans la jambe droite. Quelques mois plus tard, le mal ayant augmenté, les médecins lui découvrent une maladie très grave dont elle ne pourra pas guérir. Elle se demande pourquoi Dieu l’a choisie pour supporter une telle épreuve. Mais elle apprend à donner du sens à ses souffrances en les offrant par amour, en union avec celles de Jésus-Sauveur.

Souffrir avec Jésus

Pour soulager ses douleurs et essayer de réduire la maladie, Anne-Gabrielle prend de forts traitements et des médicaments qui lui donnent des maux supplémentaires, comme la perte de ses cheveux. Elle ne se plaint pas et garde un grand sourire même si elle souffre beaucoup et si elle doit souvent être séparée de ses parents pour aller à l’hôpital. Elle souffre avec Jésus et demande l’aide de la sainte Vierge.

 

Malgré la maladie, la vie continue. Après s’être bien préparée et avoir ardemment désiré faire sa première communion, Anne-Gabrielle reçoit Jésus pour la première fois le 7 juin 2009.

 

Lorsqu’elle peut aller à l’école, elle aime travailler. Elle aime aussi bricoler, s’occuper de ses frère et sœurs et aller aux louvettes. Avant de faire sa promesse en février 2010, elle se soucie de savoir si elle fera une bonne louvette. A sa grande tristesse, la maladie l’empêchera de participer au camp d’été.

Imiter Jésus

Anne-Gabrielle comprend petit à petit qu’elle va mourir. Elle désire rencontrer le Bon Dieu mais craint de ne pas être prête à cause de ses péchés. Elle se montre pourtant exemplaire : elle lutte contre son impatience ; elle offre ses souffrances pour les pécheurs, pour les âmes du purgatoire ou pour les intentions qui lui sont confiées ; elle veut rendre service à ses parents alors qu’elle peut à peine se tenir debout : elle vide le lave-vaisselle ou met le couvert. Elle demande au Bon Dieu de lui donner toutes les souffrances des enfants de l’hôpital pour que, eux, ils n’aient pas à souffrir…

 

La maladie s’étant généralisée, Anne-Gabrielle souffre terriblement. Durant les trois dernières semaines de sa vie, elle gravit le Calvaire à la suite de Jésus en gardant son sourire et en acceptant la volonté du Bon Dieu. Après avoir dit au revoir à ses frère et sœurs, elle reçoit le sacrement des malades et communie.

 

 Elle entre dans la Vie le soir du 23 juillet 2010.