PB.jpg

Pascal Barthélemy,

postulateur

Les travaux préparatoires

à l'ouverture de la procédure 

En décembre 2018, le conseil paroissial de Saint-François de Paule, à Toulon, a décidé de constituer la paroisse acteur de la cause de béatification et de canonisation d’Anne-Gabrielle Caron. L’abbé Loiseau, le curé de cette paroisse que fréquentaient Anne-Gabrielle et sa famille, est le représentant de l'acteur. Cette démarche a reçu les encouragements de Monseigneur Rey, évêque du diocèse de Fréjus - Toulon.

En avril 2019, l’acteur a nommé Pascal Barthélemy comme postulateur.

Une neuvaine a été lancée en septembre 2018, approuvée par Monseigneur Rey.
Elle a déjà été diffusée à 120 000 exemplaires. Et la réputation de sainteté se répand rapidement. Des images de la neuvaine sont maintenant distribuées en Italie, à Malte en Espagne, en Amérique du Nord, aux Philippines...

Les évêques de France, consultés en assemblée plénière par Monseigneur Rey en juin 2020, « se sont prononcés favorablement pour l’ouverture de la cause en vue d’une éventuelle béatification de la Servante de Dieu Anne-Gabrielle Caron, "présentée par Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon comme une figure de sainteté pour les enfants malades et leur famille". »

Monseigneur Rey a reçu le nihil obstat, par lequel Rome a indiqué ne connaître aucun obstacle qui s’oppose à l’ouverture de la cause. C'est le 12 septembre 2020 qu'il a ouvert officiellement le procès diocésain et qu'Anne-Gabrielle est devenue Servante de Dieu. C'est ici !