Association Anne-Gabrielle, un modèle pour la jeunesse

  • Facebook

L’amour de l’Eucharistie 

Anne-Gabrielle a préparé et attendu sa première communion avec une très grande ferveur. Et elle a fait de chacune de ses communions une rencontre intime avec son Dieu.

 

« Vous vous rendez compte qu’Il va venir dans mon cœur, vraiment présent. Lui, tout entier. J’ai tellement hâte ! » Anne-Gabrielle, juin 2009.

Début juillet 2010, au début de l’hospitalisation à domicile d’Anne-Gabrielle, l’abbé Loiseau, curé de la paroisse, apprenant qu’elle était en fin de vie, a donné son accord pour qu’elle communie tous les jours.

Quand elle communie, elle est allongée sur son lit. Au moment où le prêtre s’approche, elle lève la tête vers son Dieu avec un rayonnement extraordinaire puis, ayant reçu l’hostie sur les lèvres, elle joint les mains et, penchant la tête, elle se recueille en fermant les yeux. Ses traits se détendent. Plus rien n’existe alors que sa contemplation intérieure. Tous ceux qui sont autour ressentent presque physiquement la présence de Jésus. C’est finalement l’abbé Dubrule, qui, lui tapotant l’épaule, doit la ramener à la réalité pour achever les prières de communion.